Dextermination glaciale

Je viens de terminer ce matin le visionnage de la première saison de Dexter... "La" série au pitch délirant : un gamin adopté par un flic a des pulsions meutrières... Son père adoptif lui apprend à ne tuer que des meurtriers qui ont échappé à la police. Voici le premier "serial killer qui oeuvre pour le bien", joué par, excusez du peu, Michael C. Hall, l'attachant croque-mort homosexuel de Six Feet Under. Devenu légiste pour la police, sa spécialité : l'analyse du sang sur les scènes de crime. Il va bientôt se retrouver confronté à un mystérieux serial killer qui fait preuve d'autant de maîtrise que lui dans "l'art" du meurtre mis en scène de façon presque ritualistique. Au fur et à mesure qu'il apprend à respecter et à admirer ce mystérieux assassin, Dexter réalise qu'il s'agit plus qu'un jeu entre eux : il y a un véritable message derrière tout cela. Que cherche-t-il à lui dire...?

Je vais d'abord lâcher le plus gros défaut de la série (mais qui, comparé aux autres séries US, n'en est pas vraiment un gros) : la tendance à vouloir "choquer avec des éléments déjà vus et mis en valeur sous un autre angle" est tellement systématique que Milady et moi avons bien compris qui était le tueur un épisode avant même que ça ne soit implicitement dit. Il y a pas mal de choses comme ça, par ci, par là... Mais ce n'est rien, vraiment. Parce qu'une fois qu'on a eu la confirmation, on est content de savoir qu'on a vu à travers les ficelles de l'histoire et que maintenant on ne va plus s'attarder là-dessus...

Je sortais juste de l'incroyable My Name is Earl, à l'opposé du spectre mais pas si éloigné finalement... L'histoire se révèle tout aussi travaillée, mais fascinante par son traitement inédit, le pari de nous faire aimer un personnage principal qui, finalement, n'est qu'un salaud qui savoure la mort de ses victimes... Mais il faut dire qu'à peu près au milieu de la saison, Dexter commence à arrêter son petit manège et à s'éloigner de cette image sulfureuse des premiers épisodes. Sans doute pour nous aider à rentrer un peu plus dans sa tête... Pour mieux nous faire comprendre son comportement des derniers épisodes.

Et là, je dois dire que les deux derniers épisodes nous en donnent pour notre compte. L'avant-dernier commence par nous révéler les origines psychologiques du comportement de Dexter... Je trouve déjà couillu de nous montrer un serial killer sympathique, mais alors nous montrer en plus qu'il a ses raisons à sa propre folie, si ça c'est pas déraisonnable ! Et on parle pourtant bien d'une série qui passe aux Etats-Unis, l'un des pays les plus exposés au phénomène des serial killers... Et le dernier épisode est une absolue réussite, qui prouve de façon flamboyante que, oui, le dernier épisode d'une saison conditionne largement l'impression globale qu'on se fait de ce qu'on a vu avant. Non content de répondre à quasiment toutes les questions de la saison 1 avec de l'action et énormément d'émotion (il y en a donc pour tous les goûts), cette conclusion se permet en outre de renforcer le sentiment d'emprisonnement mental du personnage principal, qui s'enfonce progressivement dans son propre délire non pas de persécution, mais de persécuteur incompris.

À ce titre, la scène finale est tout simplement hallucinante : Dexter s'imagine ce que serait sa vie si les gens savaient ce qu'il faisait, et l'approuvaient dans son action. Et le sentiment de joie profonde qui se dégage de la scène renforce d'autant plus le côté malsain de ce voyage à l'intérieur d'un esprit dont la fascination qu'il exerce sur le téléspectateur est à la hauteur du danger latent qui est en nous : qu'est-ce qui nous sépare d'un tueur en série si l'on commence à approuver ses méthodes et à lui pardonner ses exactions ?

Finalement, si Dexter est rongé par le fait de n'avoir personne à qui confier ses tourments, ce qu'il ne sait pas, c'est que derrière le petit écran, des millions de personnes sont prêtes à l'écouter. Arrêtons le massacre, nous sommes tous complices. Vivement la suite.

Author Topic: Dextermination glaciale  (Read 59832 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

De "Plus belle la vie" ?!
Tutafé !!!

Et voilà, j'ai fini la saison 2, vraiment très très bien, j'adore.
Dommage que ça passe trop vite.

Du coup, j'ai déjà attaqué la saison 3. Le premier épisode est pas mal mais j'espère que la suite sera encore mieux.
Cette série est un bijou et j'ai tellement peur qu'elle perde en qualité si elle s'éternise que j'espère que les scénaristes sauront être intelligents jusqu'au bout et s'arrêter au bon moment avec une fin digne de la série.
Hey, j'avais pas vu ça, je suis plus que d'accord avec toi :cool:

Du coup, j'ai déjà attaqué la saison 3. Le premier épisode est pas mal mais j'espère que la suite sera encore mieux.
Les premiers épisodes sont chouettes, mais pas encore jubilatoires comme ceux des deux premières saisons, mais après quelques épisodes, c'est reparti pour le suspens, le parallèle entre le glauque et le comique et un magnifique jeu d'acteur de Michael C. Hall.

(click to show/hide)

Cool, j'ai encore plus hâte de voir la suite :)

J'ai réussi à ne pas lire ton spoil :^^;:

Boah, je parle juste de mes trois scènes préférées de la saison et il n'y a qu'un spoil, et encore, on s'y attend dès le départ et je ne donne pas de détails, donc rien de bien méchant, mais bon, je mets quand même en spoil au cas où.

OK, je te crois, c'est juste que d'habitude je clique et je lis puis je me dit que je suis con...

Offline Nao/Gilles

  • Admin
En fait, faudrait que je mette un truc pour préciser facilement à quoi correspond le spoil...

Comment tu voudrais faire ça ?

Au mieux, la personne faisant un spoil peu expliquer grosso modo de quoi elle parle. Dans mon cas, ce sont des scènes, dont une révélant un peu l'intrigue, mais de manière générale, sans préciser le détail des événements, mais ces scènes ne sont compréhensibles que si on les a vues, donc aucun intérêt pour quelqu'un qui ne les a pas vues de lire le spoil, quoi. En fait, c'est juste pour ceux qui les ont vues et diront "aaaah, oui, c'est vrai, c'te scène, elle déchire grave de la mort qui tue !".

aaaah, oui, c'est vrai, c'te scène, elle déchire grave de la mort qui tue !

A partir de quel épisode je pourrais lire ton spoil ?

Worm > espèce de fayot :p

Euh, épisode 10 de tête, pour le spoil, si tu veux vraiment ne rien savoir ^^

On a fini la saison 3 hier : comme d'hab pas de cliffhanger inter-saison, l'histoire est bouclée. Une fin de saison plus haletante que le début, les choses vont très vite dans les 2 derniers épisodes et le jeu d'acteur de Dexter est toujours parfait...

Euh, épisode 10 de tête, pour le spoil, si tu veux vraiment ne rien savoir ^^
OK, merci.
Quote
On a fini la saison 3 hier : comme d'hab pas de cliffhanger inter-saison, l'histoire est bouclée.
Ça c'est bien, j'ai pas les fin de saison pas fini.
Quote
Une fin de saison plus haletante que le début, les choses vont très vite dans les 2 derniers épisodes et le jeu d'acteur de Dexter est toujours parfait...
Très ou trop ?

Ben perso je n'ai pas trouvé que ça allait trop vite, j'aime pas les effets de scénario ou autres pour rallonger artificiellement du suspens...

comme d'hab pas de cliffhanger inter-saison, l'histoire est bouclée.
L'intrigue principale est bien bouclée, mais il y a un sujet en attente, même si je ne sais pas si on peut appeler ça un "cliffhanger". Perso, j'en attends beaucoup, de ce "détail" laissé sur le bureau de Déb. ;)

Hop, vu le "pré-Air" du 1er épisode de la saison 4. Pas mal d'humour et l'épisode laisse présager d'une bonne petite saison bien sympa :)

Mon moment préféré :
(click to show/hide)