« Stupid, stupid rat creatures! »

Je me suis enfin lancé dans la lecture d'une BD américaine qui m'a longtemps intrigué : Bone, qui a fait récemment l'objet d'une adaptation en jeu d'aventure par des anciens de LucasArts. L'édition softcover que j'ai lue peut se trouver ici pour 28€, soit 20€ de moins que ce que j'ai payé chez Album. Oui, j'ai des envies de meurtre parfois... En plus, je ne le savais même pas, mais ce mois-ci, Smith avait tenu au même endroit une séance de dédicaces... Oui, je sais, c'est pas de leur faute si j'ai raté ça, et de toute manière je suis trop timide pour aller aux dédicaces des auteurs que j'aime. Soit dit en passant, Jeff, Giverny c'est le bien.

Le livre est en anglais, mais il est facile à suivre, et la traduction française coûte presque cinq fois plus cher et m'a l'air hasardeuse. Passons au vif du sujet... Difficile de présenter ce pavé N&B sans trop spoiler, donc je vais laisser tomber l'idée de sortir les arguments scénaristiques pour vous convaincre, et supposer que vous me faites confiance.

Fone Bone, Smiley Bone et Phoney Bone sont trois cousins orphelins qui ont fait leur petite vie à Boneville, en compagnie d'autres Bone comme eux. Ils ressemblent vaguement à des os, mais sont des archétypes de l'homme moderne. Plus précisément, Fone Bone est la version Jeff Smith de Mickey, Smiley celle de Dingo, et Phoney celle de Picsou. L'auteur est amateur de Carl Barks, et ça se sent. Les premières centaines de pages (sur près de 1400 !) sont souvent très drôles, on se délecte à voir les personnages se dévoiler progressivement. Chassés de Boneville à la suite d'une énième arnaque à grande échelle fomentée par Phoney, les trois cousins se retrouvent dans une vallée à l'écart de notre civilisation, restée à l'époque moyen-âgeuse. Fone tombe amoureux d'une jeune paysanne humaine dessinée à la manière d'une héroïne disneyienne, et Phoney est pris pour une sorte de messie sacrificiel par une tribu de rat creatures menée par un mystérieux personnage masqué.

L'histoire décolle ainsi très progressivement, passant insidieusement d'une ambiance bucolique à, 800 pages plus tard, une version alternative du Seigneur des Anneaux. On en retrouve énormément d'éléments, mais gérés suffisamment intelligemment pour sublimer l'hommage, et même un poil de Star Wars, Gran'ma Ben ayant aussi bien pu s'appeler Kenobi. Même la fin prend le temps de s'étaler sur plusieurs chapitres après le climax. J'ai englouti la saga en deux jours à peine, preuve s'il en est que j'avais bien besoin d'une histoire aussi rafraichissante, excitante et émouvante... Il est des oeuvres si épiques qu'elles n'ont pas besoin d'arguments pour qu'on fasse leur publicité. Il suffit d'en lire quelques pages et de se laisser happer par la qualité du dessin, de la mise en scène, des dialogues et du scénario global.

C'est tellement bon que j'en perds mes mots, et que, je m'en excuse, j'ai préféré écrire un billet rapide et jetable plutôt que d'attendre de trouver l'inspiration pour vous parler d'une histoire qui, plus que tout, mérite son prix à Angoulême, son Harvey Award, son Eisner et l'appellation donnée par Time Magazine : "une des dix meilleures BD de tous les temps". Je plussoie. Je multiploie, même.

Author Topic: « Stupid, stupid rat creatures! »  (Read 17484 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Putain Bone....

Lu rapidos y'a un moment dans sa version us, j'en garde comme souvenirs de très jolies pages :)

Faudrait que je m'y recolle plus sérieusement T___T

Enfin Bone c'est le bien quoi !

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Putain Bone....
Putain, enfin un commentaire sur ce post :mdr:
Quote
Lu rapidos y'a un moment dans sa version us, j'en garde comme souvenirs de très jolies pages :)
Ouais !!
Et ne pas s'arrêter au graphisme cartoonesque des trois Bone ! Il y a autant de styles graphiques différents dans ce bouquin que de styles d'histoire ! Y'en a pour tous les goûts :)
Quote
Faudrait que je m'y recolle plus sérieusement T___T
Que tu le finisses, même :p
Genre en cliquant sur le lien vers Amazon...
Mais comme je ne gagne pas d'argent sur ce genre de lien, tu fais ce que tu veux en fait :mdr:

Je rachèterai sans doute la série intégrale quand elle sera publiée en couleur. Elles m'ont l'air très réussies... En attendant, les fascicules ressortent un à un en couleurs aux USA.

Putain, enfin un commentaire sur ce post :mdr:
Il faut dire aussi que je ne pense pas que grand monde ici l'ait lu ; on serait sur un forum/blog plus orienté comics je ne dis pas, mais là...

Pour ma défense de ne pas l'avoir lu, je suis un pauvre étudiant sans le sou qui a déjà du mal à s'acheter ses quelques séries régulières de manga chaque mois, alors un comic peu connu, il n'y a aucune chance pour que je l'ai  :^^;:

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Pour ma défense de ne pas l'avoir lu, je suis un pauvre étudiant sans le sou qui a déjà du mal à s'acheter ses quelques séries régulières de manga chaque mois, alors un comic peu connu, il n'y a aucune chance pour que je l'ai  :^^;:
Je ne cherche pas à avoir l'avis d'autres gens l'ayant lu, je cherche plutôt à en convraincre de découvrir cette BD !

Tu semblais content d'avoir une réponse dans ce billet, alors je pensais que ça te ferait plaisir  :(

Enfin bon, par rapport au conseil, je t'avouerais que ce comic ne m'inspire toujours pas ; ou du moins pas tant que je n'aurais pas un salaire  :ingenieurinformaticien:

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Je te dis juste ce que je recherche à travers ce billet, c'est tout...

Tu semblais content d'avoir une réponse dans ce billet, alors je pensais que ça te ferait plaisir  :(
Humour.

Bone, je ne connais que de nom mais j'ai toujours été fasciné par ce mélange entre persos stylisés comme les bones et leur environnement très réaliste.

D's©

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Tu semblais content d'avoir une réponse dans ce billet, alors je pensais que ça te ferait plaisir  :(
Humour.

Bone, je ne connais que de nom mais j'ai toujours été fasciné par ce mélange entre persos stylisés comme les bones et leur environnement très réaliste.

D's©
Moi aussi...
Quand j'ai découvert la BD (quand le premier jeu est sorti), et que j'ai vu les dessins réalistes, j'ai d'abord cru que l'auteur avait décidé de virer de bord en cours de route, choisissant d'avoir plutôt un récit sombre au lieu de faire une comédie. Finalement, ce n'est pas du tout le cas... Il a créé les personnages Bone dans sa jeunesse, et leur a écrit nombre d'histoires dans des fanzines, à l'époque où il était animateur, dans les années 80...

Puis un jour, il s'est dit qu'il avait envie de faire connaître à ses personnages une aventure qui les changerait profondément, qui les ferait remettre en question des tas de choses. Il les a donc ainsi déplacés de Boneville vers cette vallée mystérieuse. Pari réussi, évidemment ! Et maintenant, je me languis de pouvoir lire les aventures des Bone à Boneville... Malheureusement, ça n'existe pas en livre. J'espère qu'un jour il en fera un recueil !

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Bone, je ne connais que de nom mais j'ai toujours été fasciné par ce mélange entre persos stylisés comme les bones et leur environnement très réaliste.
Bon, maintenant que tu as eu l'occasion de le lire, tu en penses quoi ? :p

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Hop.

Remontage de billet pour signaler qu'en mars dernier, la Warner a signé avec Jeff Smith pour lancer un film adapté de Bone. :)
Excellente nouvelle ! Par contre on ne sait pas si ça sera un dessin animé ou un live. Les deux me conviennent, tant qu'ils gardent les Bone en CG évidemment.

http://www.boneville.com/2008/03/13/bone-to-warner-bros
http://www.telltalegames.com/forums/showthread.php?t=4622
http://www.aintitcool.com/node/35901

C'est pas une série aussi???

Bon ok je sors...

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Inculte ! :classe:

Bah finalement non je reviens! Na!

Bones c'est bien une série non?! Un truc de médecins légistes avec des os partout?

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Oui, d'ailleurs Milady ne rate jamais un épisode....
Mais là on parle de BONE, tout court :p
Une espèce de récit épique à la Mickey Parade des grandes heures : ça commence très Donald, et ça finit très Götterdämmerung.