L'actualité de copain Yamauchi

Une interview de sir Shigeyasu Yamauchi en français, c'est suffisamment rare pour être signalé. Publiée à l'origine dans le magazine japonais Animage en 2000, elle est traduite par copain Skippy et publiée sur le blog de copain Arion.

La première partie est consacrée à son dernier travail d'alors (le surprenant deuxième film de Digimon), et la deuxième parle de ses premiers travaux, parmi lesquels Saint Seiya. Une lecture obligatoire pour réaliser à quel point sir Yamauchi pense à ses films en des termes plus cérébraux que commerciaux. Ah, ça, ce n'est pas par hasard qu'on réalise des chefs-d'oeuvre comme Abel ou le Tenkai...

À part ça, le réalisateur est ressorti de sa tanière : le 26 mai on le verra dans l'épisode 33 de la série "Shijô saikyô no deshi Ken-ichi" (http://www.tms-e.com/tv_movie/kenichi/), une série de, euh... baston... Qui ne me dit rien de spécial... Mais bon, attendons voir...

Je ne connais personne dans le staff... Enfin personne d'intéressant, quoi. Sur cet épisode, Yamauchi tiendra le rôle de storyboarder et de directeur technique. Que du bon, donc. La série est produite par TMS, comme pour l'excellent Mushiking ! Bonne nouvelle donc.

J'en profite du coup pour signaler que j'ai enfin regardé l'ultime épisode de Mushiking (j'avais acheté le DVD il y a des mois !), celui réalisé (comme pour le premier) par Yamauchi. Et qu'il est vraiment excellent. Les 5 premières minutes misent tout sur l'ambiance, et la musique est très belle. On y apprend aussi (enfin, on l'apprend plus tôt apparemment, mais comme j'ai rien regardé entre deux...) ce qu'il est advenu du père de Popo. Et, euh... Oui, il est encore en vie... Enfin, si on veut... Enfin bref, c'est un peu n'importe quoi, cet aspect-là du scénario... :gnéhé: Mais bon, on pardonne parce qu'il y a de très jolies gambettes dans ce dernier épisode... :sifflote:

Author Topic: L'actualité de copain Yamauchi  (Read 254496 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Je t'avoue de ne pas être allé plus loin, mais si tu dis que c'est intéressant j'irai jeter un coup d'oeil.

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Oui oui c'est intéressant. Il y a tout un débat sur la question ou non de savoir si Yamauchi a été viré de la Tôei, ou s'est barré... J'avais déjà donné mon avis : pour moi il avait été viré de Saint Seiya par Kurumada (enfin, par la Shûeisha sur la demande de Kurumada plus précisément), ça me paraît évident et ça correspond aux confidences de Pïerre Giner en 2004 à mon attention. Ensuite, il était libre de bosser à la Tôei sur le reste, mais visiblement il n'y avait pas grand-chose qui l'intéressait. Mais à mon avis son départ définitif a envenimé les choses avec la Tôei et peut-être qu'il y a du ressentiment depuis.. D'où le fait qu'il n'ait bossé que sur un seul truc chez eux dans les années 201x (le remake de Sailor Moon, et un seul épisode de mémoire).

Maintenant ça m'avait complètement échappé, des détails comme le fait que le film était sorti vers la Saint-Valentin et voulait donc mettre en avant une romance...

Par contre, arguer du fait que le film est trop Yamauchien pour expliquer son bide, ça me paraît un peu gros : il ne faudrait pas non plus oublier qu'il n'est sorti que dans 80 salles au Japon... Pour un pays avec 2 fois plus d'habitants que la France, ça me paraît forcément très petit joueur. Surtout que la Tôei a accès à un gros réseau de salles, quand même...

Il y a aussi un topo sur le fait que Yokoyama ait "réenregistré" le thème de Pandore pour Hadès... Alors (1) on parle bien de l'épisode 3 du Jûnikyû, là..? (2) je ne vois pas la différence... (3) et même si différence il y avait, elle s'expliquerait aisément par le fait qu'ils aient fait deux ou trois "prises" de son et qu'ils en aient gardé une pour l'image album, et une autre pour la version animée, soit par erreur, soit par choix personnel de Yasuno Satô.

Attention, le film a été un échec critique, mais commercial pas tant que ça, en salle, je ne sait pas, mais  les DVD ont fait dans les 15000 ventes, ce qui est honorable.

Sinon, le fait que le film soit trop Yamauchi pour justifier son échec, si ça se tient.

Faut pas croire, si Yamauchi a ses fan(principalement chez les fans de Saint seiya), chez les anciens de Toei animation, c'est le moins populaire.

Tout les animes qu'il a réalisé depuis qu'il a quitté la Toei ont été des bides et Casshern qui a été son travail le plus personnel hors Toei a été un four monstrueux.

Moins de 300 ventes par volumes, c'est juste une catastrophe.

Le Style Yamauchi ne plait pas.

Sinon, je doute réellement que ce soit Kurumada qui ait demandé le départ de Yamauchi, ça ne correspond pas à la mentalité que laisse apparaitre ses interview ou que rapporte les auteurs des spin off.
On parle d'un type qui prend des auteurs au style très différent du sien pour ses spin off et qui a encouragé le staff d'Omega saison 1 a faire ce qu'ils voulait sans vouloir interferer(il a juste imposé le perso de Yuna, il voulait une fille qui renie la loi du masque), un type qui a fait pression sur ses éditeurs pour que Saint Seiya G soit relancé et qui a déclaré que le staff de l'animé était plus talentueux que lui tout en bossant lui même sur Next Deminsion alors qu'il a les mains quasi paralysées par l'arthrose.

On est pas face à Toriyama qui a fait virer de la licence le chara designer qu'a Dragonball depuis 20 ans, avoue lui même qu'il avait oublié des passage de son manga, pond des scenar tenant sur une feuille de papier pour chaque arc de Dragonball Super et pond des nouveau  chapitre qui ne sont pas cohérents avec le manga d'origine et remplacent certains des meilleurs passages de l'anime(genre l'OAV Baddack ou le premier film Broly) et ne bosse même pas personnellement sur la version manga de la suite mais l'a confié à des artiste copiant son style(qui en plus ont été accusés de plagiat)

Je pense plus à Bandai (ce sont eux qui allongent les sous et leur pouvoir décisionnel sur la licence est quasi absolu si ils ne sont pas rentré dans leur frais. C'est eux qui ont imposé une saison 2 à Omega en changeant de chara designer et en mettant les heros au second plan, le tout dans le but de vendre des mythcloth et de captaliser sur des persos populaires, c'est aussi eux qui ont demandé Soul of Gold pour avoir encore une fois plus de Myth Cloth de Gold)

Kurumada a peut-être pas demandé le départ de Yamauchi, mais il l'a pas défendu non plus.
Il a critiqué ouvertement le scénario retravaillé et qui ne reprenait pas ses idées de base, ainsi que le fait qu'à la première séance de projection, lui-même et les fans autour ont été déçus du film car loin des standards nekketsu qu'il pouvait attendre.

S'il avait eu un peu de jugeotte et d'envie, il aurait pu forcer à ce que Yamauchi reste pour finir le Meikai et Elysion, même si Bandai s'était retiré du jeu à ce moment-là, et se farcir RnK aussi au passage.

Y'a qu'à se souvenir de la BA de RnK pour voir que Yamauchi s'en serait mieux sorti que les séries sorties après coup. Même Kuru doit regretter qu'il ne soit pas intervenu dessus. C'est sûrement très nekketsu/viril, mais c'est aussi statique et sans émotion aucune que Elysion et ma planche à pain...

Je pense que c'est clairement la réaction des fans qui a dû jouer dans la balance pour Kurumada, après tout, il a toujours eu tendance à être à l'écoute des fan au point d'avoir nommé June en hommage au magazine de manga Boys Love du même nom car il savait qu'il y avait beaucoup de fan de Saint seiya dans le staff du magazine et voulait leur faire plaisir.

Après, faut se faire une raison, sans Bandai, il n'y aurait pas eu le Mekai et Elysion(et ça ça a dû jouer aussi), Malgré sa taille, la Toei reste un studio indépendant et si ils voulaient financer une série saint seiya sans Bandai, ça aurait couté tout les bénéfice de l'année surtout qu'à l'époque, ni One Piece ni Precure n'étaient au top des ventes et Dragonball était en sommeil. Il a fallut attendre la fin des année 2000 voir 2010 pour que la Toei remonte vraiment la pente financièrement.

Dans les années 2000, la version anime de One Piece se faisait bouffer par Bleach et Naruto en popularité(d'ailleurs, il a aussi fallu attendre 2010 pour que One Piece perce vraiment en occident, avant, il était le numero 3)

Bref, si Bandai se retire d'un projet, la Toei n'a quasi aucune chance de continuer à le soutenir sauf si c'est une licence maison(ce qui explique que Precure ait le droit à un traitement de faveur, c'est la seule grosse licence anime du studio a leur appartenir à 100% et où donc ils n'ont pas à partager les benefices)

Euh, je vois pas le lien entre Kuru qui pousse Yamauchi dehors et Bandai  :mouais:

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Yama a fait le storyboarder de l'épisode 7 de ce truc...
https://en.wikipedia.org/wiki/Real_Girl_(manga)
Encore une série à la con. J'ai regardé un peu, on retrouve ses gros plans trademarkés, mais rien de neuf, c'est très paresseux. Tant pis...

^^;