Aimez-vous Baudelaire ?

Reçu ce matin, le tome 10 des Désastreuses Aventures des Orphelins Baudelaire en français... Là j'ai vraiment fait mon rat de bibliothèque, puisque je l'avais déjà lu en VO... Mais bon, y'a pas à dire, je fais mon coming-out : je suis fan. Et pourtant, cette série et moi, on n'a pas commencé très copains quand même... J'ai été déçu par le tome 1 que je trouvais convenu au possible... J'ai bien aimé les volumes 2 et 3 mais uniquement parce que je n'avais rien de mieux à lire pour le moment... J'ai donc acheté les tomes 4 à 6 d'un coup... Et j'ai été très déçu par le 4 qui n'a rien de passionnant. Je commençais donc le 5 franchement refroidi... Et les coups du sort qui s'abattent sur les orphelins empiraient encore. Difficile pour moi de continuer à lire. Et puis j'avais quand même envie de savoir si ça se terminerait bien.

Au final non, mais mon aventure à moi a décollé : c'est à partir du milieu du tome 5 que la série trouve tout son intérêt, avec le début des mystères de la série tournant autour de "VFD" (en français "VDC"). Mon tome préféré est le 7 (celui dont j'ai tiré deux termes que j'ai souvent employés le mois dernier, "schisme" et "instinct grégaire"), mais tous les autres sont passionnants de bout en temps. J'ai donc acheté et lu dans la foulée les volumes 10 et 11 en anglais. Toujours aussi bons ! Surtout le 10 qui bénéficie de beaux décors naturels et offre de nombreuses révélations. On attend impatiemment le mois d'octobre prochain, qui devrait voir sortir le volume 12, soit l'avant-dernier de la série, qui devrait, selon les indications des dernières pages (regardez dans le sable sur l'illustration), se dérouler dans à l'Hôtel Dénouement...

Pour ceux qui ne connaissent pas l'oeuvre, passez au paragraphe suivant. Pour les autres : je m'étais toujours demandé comment serait traduit en français VFD, qui est désormais plus ou moins officiellement "Volunteer Fire Department" (Pompiers volontaires, vaguement traduisible également par "Pyromanes volontaires", ce qui aurait fait de "PV" l'acronyme idéal). La réponse page 125 : "Volontaires Désenflammeurs Coupe-feu". J'aime énormément ce qu'a fait la traductrice depuis le début de la série. Elle a insufflé beaucoup d'amour dans cette traduction. Mais là, non, je suis désolé... Je vais donc oublier définitivement l'acronyme "VDC" et me consacrer sur son équivalent anglais.

Donc, pour ceux qui ne connaissent pas, je vais quand même vous résumer en deux mots l'histoire : les trois enfants Baudelaire jouent sur la plage de Briny Beach quand ils apprennent par le banquier de leurs parents que ceux-ci ont péri dans un incendie. Désormais orphelins, ils sont placés chez un membre éloigné de la famille, le comte Olaf, qui n'a d'yeux que pour la fortune dont ils hériteront à la majorité de Violette, l'aînée des trois. Après avoir déjoué ses plans machiaaaavéliques, ils seront placés dans d'autres foyers plus ou moins liés à leur famille, pour à chaque fois devoir s'en enfuir après avoir été attaqués par Olaf. Ils finissent par demander à être placés en pension, où ils rencontrent les deux triplés Quagmire (pardon, Beauxdraps) avec qui ils se lient d'amitié. Les triplés finissent par découvrir la vérité derrière les agissements du comte Olaf, mais sont enlevés par ce dernier avant d'avoir pu la révéler aux orphelins...
Et hop ! :)

Author Topic: Aimez-vous Baudelaire ?  (Read 23302 times)

0 Members and 1 Guest are viewing this topic.

Je connais, j'ai vu quelques bouquins traîner dans la bibliothèque de mon lycée...Mais ce n'est pas une série destinée aux enfants :mouais: ?

St. Matt

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Je connais, j'ai vu quelques bouquins traîner dans la bibliothèque de mon lycée...Mais ce n'est pas une série destinée aux enfants :mouais: ?

St. Matt
Ben... C'est comme Harry Potter, hein... Ca se vend par millions. Ca m'a intéressé quand le film est sorti. Je ne l'ai toujours pas vu d'ailleurs (j'ai maté un peu un screener pour voir le genre, mais j'ai surtout précommandé le DVD en édition collector qui sort le mois prochain -- le seul défaut c'est qu'a priori il n'y aura pas de suite, et que le film adapte la partie la moins intéressante de la série). Enfin bref : les premiers volumes font limite gamin c'est vrai, mais il y a toujours le narrateur qui est excellent... Il fait partie de l'histoire, tu vois. Mais au début on n'en sait trop rien... Ca se confirme uniquement au tome 7 où l'on découvre son frère. Bref le narrateur est hilarant, toujours à se plaindre, à pleurer le sort des Baudelaire, ou à nous raconter les problèmes qu'il a à écrire ce bouquin tout en restant caché... Il explique aussi beaucoup de mots. Je me suis rendu compte que je n'avais jamais su ce que signifiait l'expression "On n'attrape pas les mouches avec du vinaigre". Comme quoi : éducatif ;) Il y a aussi ses fameux (j'invente mais c'est le principe) : "Il se faisait du mourron, un mot qui signifie ici qu'il était anxieux". Au début c'est con, mais après c'est du délire total, il déforme les expressions, il a une façon très décalée de s'expliquer, etc... C'est un vrai bonheur à lire, à partir du tome 6 du moins ! :)
(Mais j'imagine que si l'on sait que l'histoire s'améliore par la suite, on peut se régaler aussi devant les premiers tomes !)

Ah oui, j'oubliais : quand l'histoire se complexifie, on parle beaucoup de mort, de responsabilisation, d'envie, d'angoisses... Enfin bref ce sont des thèmes de plus en plus sombres qui sont abordés.

En gros, c'est aussi "gamin" que Harry Potter !

Jamais entendu parler  ! En tout cas, si c'est comme Harry Potter, je vais aller chercher les tomes tout de suite ! :p

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Jamais entendu parler  ! En tout cas, si c'est comme Harry Potter, je vais aller chercher les tomes tout de suite ! :p
C'est un peu différent et ça met plus de temps à démarrer, mais pour les amateurs de bons petits livres je ne vois pas comment ne pas le recommander ^^

J'ai failli aller voir le film, mais j'ai oublié d'y aller :gnéhé:


Offline Nao/Gilles

  • Admin
Cool :)
Par contre ils disent qu'aux USA il y a 12 volumes sur 15 prévus, grossière erreur : il y en a 11 sur 13... (ou 12 sur 14, suivant qu'on considère "Lemony Snicket: the unauthorized autobiography" comme un élément de la série ou pas... Je le considère personnellement à part, mais il est indispensable...)
Ils disent aussi qu'on ignore tout de Béatrice... C'est totalement faux : dès le volume 6 on commence à parler d'elle dans l'histoire, on en sait de plus en plus, et l'autobiographie dévoile quasiment tous ses mystères...

Nao, petit veinard dans deux heures tu sers plongé dans le tome 12. Apprécie p'tit bout et ne sois pas trop un spoiler .

Offline Nao/Gilles

  • Admin
Nao, petit veinard dans deux heures tu sers plongé dans le tome 12. Apprécie p'tit bout et ne sois pas trop un spoiler .
Ma belle, ma chère, je viens à peine de rentrer des embouteillages interminables de Paris. Me voici désormais en possession de mon volume 12 et je me délecte déjà sur ce qui s'annonce comme un des meilleurs opus de la série. Ne vous inquiétez pas, pas de spoilers c'est juré. Je vous laisserai un peu de place dans ma vie de geek-lecteur, et toute la place dans mon coeur battant.

For Beatrice,
No one could extinguish my love--
Or your house.

Offline Nao/Gilles

  • Admin
J'ai terminé le livre, c'est une merveille. Voilà, 'nuff said :)

En plein Baudelaire orphans qui sont en pleine tourmente dans leurs tourments sans fin. Je sais c'est facile mais j'ai un peu du mal à rester dans l'intrigue. Une première chose que je peux dire à ce sujet c'est que le style reprend l'action. En tant que lecteur , j'ai vraiment l'impression d'être dans un hotel, les phrases sont mises bout à bout, effet d'autant plus renforcé avec le style Snicket, cela file vraiment le tournis.

Tiens, cela me fait penser ca veut dire quoi 'Unfathomable'. La flemme d'aller chercher dans un dico

Offline Nao/Gilles

  • Admin
En plein Baudelaire orphans qui sont en pleine tourmente dans leurs tourments sans fin.
Tant qu'ils ne finissent pas dans une tournante...
Quote
Une première chose que je peux dire à ce sujet c'est que le style reprend l'action. En tant que lecteur , j'ai vraiment l'impression d'être dans un hotel, les phrases sont mises bout à bout,
J'ai remarqué la même chose avec les pages : elles se suivent, dans l'ordre chronologique, avec des numéros qui forment une suite numéraire logique. Je trouve cet effet de style assez impressionnant :)
Quote
effet d'autant plus renforcé avec le style Snicket, cela file vraiment le tournis.
Eviter le Ricard entre deux paragraphes de Snicket.
Quote
Tiens, cela me fait penser ca veut dire quoi 'Unfathomable'. La flemme d'aller chercher dans un dico
Insondable (merci Opera pour le dico-en-un-clic).
:D

Tout comme le lac devant l'Hôtel Dénouement, of course !